Les tuiles d’ardoise utilisées, extraites des carrières de la région, la Walton et la New Rockland, ont jadis été utilisées dans le recouvrement de toitures de simples bâtiments mais également de grands manoirs. Même le premier édifice du parlement canadien en a été recouvert. Les pièces recyclées d’ardoise, qui bénéficient d’une seconde vie des mains de l’artiste, illustrent désormais les paysages culturels et historiques chargés de sens qu’il est essentiel de préserver.