Autodidacte, la peinture à l’acrylique est d’abord pour moi un moyen d’expression spontané, instinctif. C’est ainsi que l’abstrait m’est venu naturellement, sans intention. Je tiens à préserver cette candeur vis-à-vis mon art et c’est pourquoi je privilégie les ateliers de création aux formations proprement dites. Je peux ainsi m’ouvrir et m’initier à différentes façons de faire sans m’imposer le carcan d’une technique plus académique. Mes inspirations sont principalement la musique, la nature et mes émotions du moment. Avant de commencer à peindre, j’imagine une ambiance plutôt qu’un résultat final précis.
La plupart du temps, je n’utilise que les couleurs primaires en plus du blanc et du noir pour fabriquer mes propres couleurs. Je me laisse porter par la musique que j’ai choisie et les couleurs que j’ai préparées vont m’inspirer les mouvements avec lesquels je composerai mon tableau. Les formes, couleurs et textures que je disposerai sur ma toile vont se compléter au fur et à mesure , de façon à composer une oeuvre harmonieuse qui reflétera ce que je ressens.
Une fois installée dans ma bulle de création, de nouvelles idées se bousculent parfois, demandant à être exprimées elles aussi, à mesure que les premières sont couchées sur la toile. C’est pourquoi je garde plusieurs toiles vierges à portée de main pour parer à ce flot d’émotions qui risque de me submerger. Il n’est pas rare que j’entame plusieurs toiles à la fois, ce qui fait que chacune se nourrit des explorations pratiquées sur les autres. Bien que mon sens artistique se manifeste dans toutes les sphères de ma vie, la peinture abstraite est pour moi un canal brut, sans filtre, où je peux exprimer ce qui est viscéral, ce qui ne se traduit pas par les mots ou les représentations figuratives.

Oeuvres de Christine Mercier